LES THÉOLOGIENS STANLEY HAUERWAS ET WILLIAM CAVANAUGH À PARIS !

LES THÉOLOGIENS STANLEY HAUERWAS ET WILLIAM CAVANAUGH À PARIS !

La semaine du 16 mai, deux théologiens chrétiens américains parmi les plus (re)connus, Stanley Hauerwas (chrétien méthodiste) et William Cavanaugh (chrétien catholique), viennent à Paris. Ils sont invités par l’Institut Catholique de Paris. Le premier a été le professeur du second. Les deux ont une dimension politique et sociale importante dans leurs réflexions. 

Chez Cavanaugh, l’efficacité de la critique de l’ordre politico-économique contemporain s’accompagne d’une théologie de l’église et d’une théologie politique très inspirantes, ambitieuses, profondément en prise sur les enjeux du temps et en même temps très spirituelles/sacramentelles. Très bon connaisseur de l’œuvre et de la pensée de Dorothy Day et du Catholic Worker, Cavanaugh conserve envers elle une grande admiration. Cavanaugh a vu naître sa vocation de théologien lorsqu’il avait une vingtaine d’années et qu’il vivait dans les banlieues pauvres du Chili de Pinochet, où il faisait de l’action sociale. Cela a donné un livre superbe – Torture et Eucharistie – qui est à la fois une enquête empirique et une théologie de l’Eglise en contexte de dictature.

Certains membres du Dorothy ont eu la chance de pouvoir rencontrer et sympathiser avec William Cavanaugh en 2016, lors d’une précédente venue en France. Le Dorothy est association partenaire de la semaine de rencontres et de réflexions organisé par l’ICP en mai.

***

Voici les informations et les contenus qui pourraient vous intéresser : 

Le programme de la semaine de rencontres/conférences du 16 mai :

https://www.icp.fr/a-propos-de-licp/actualites/la-responsabilite-de-la-theologie-dans-lespace-public

Lien d’inscription vers la soirée du mercredi 18 mai : 

https://www.eventbrite.fr/e/billets-levangile-affaire-privee-ou-engagement-public-conference-268928932677

Présentation des grandes lignes de la pensée théologique de Cavanaugh : https://collectif-anastasis.org/2022/03/21/en-lisant-william-cavanaugh/

Article de Cavanaugh écrit à la demande du Dorothy à l’occasion des élections américaines de 2020 : https://www.ledorothy.fr/2020/10/26/des-sans-abri-dans-le-champ-politique-les-catholiques-aux-etats-unis/

François begaudeau au dorothy

François begaudeau au dorothy

Le mardi 12 avril au soir, quelques jours après le premier tour des élections présidentielles, Le Dorothy a eu le plaisir d’accueillir l’écrivain François Bégaudeau pour une soirée de réflexion. La soirée avait été conçue par les amis de la revue Limite. Paul Piccarreta, responsable de la revue et auteur d’un livre d’entretiens avec François Bégaudeau, l’a interrogé sur différents sujets tous aussi passionnants les uns que les autres : la bourgeoisie, le capitalisme, l’action politique, le christianisme… Puis quelques personnes de la salle ont pu poser leurs propres questions. Voici ci-dessous l’enregistrement de la soirée. Bonne écoute !

https://anchor.fm/le-dorothy/episodes/Franois-Bgaudeau-au-Dorothy-e1h7vb9

John-Henry Newman, la théologie au service de la vie spirituelle

John-Henry Newman, la théologie au service de la vie spirituelle

Conférence du 17 mars 2022 – 1ère soirée du cycle « A-t-on encore besoin de théologiens ? »

John Henry Newman (1801-1890) est pasteur et chef de fil d’un vaste mouvement de renouveau de l’Eglise anglicane en opposition à l’ingérence de l’Etat dans la vie ecclésiale, le mouvement d’Oxford, avant d’être reçu dans l’Eglise catholique à 45 ans.

Théologien, romancier, poète et philosophe, il ne reniera rien de ses premiers écrits et laisse derrière lui une oeuvre colossale, 60 volumes et plus de 20 000 pages de correspondance. En son coeur une conviction : la théologie doit être au seul service de la vie spirituelle.

Le lien pour ré-écouter la conférence : https://anchor.fm/le-dorothy/episodes/John-Henry-Newman–la-thologie-au-service-de-la-vie-spirituelle-e1gthug

Claude Tresmontant : l’artisan métaphysicien

Claude Tresmontant : l’artisan métaphysicien

Conférence du 31 mars 2022 – deuxième soirée du cycle « A-t-on encore besoin de théologiens ? »

Après une première soirée avec J.H Newman, nous progressons dans le temps et poursuivons notre chemin avec Claude Tresmontant, philosophe des sciences, exégète et théologien majeur du XXème siècle. Fondée sur l’expérience comme source de la connaissance, l’oeuvre prolifique de Claude Tresmontant est celle d’un maître à penser puissant et exigeant. Elle constitue un ensemble couvrant les grandes questions qui s’imposent encore au début du XXIe siècle : la place de l’homme dans l’univers, l’espace, le temps, les origines de la vie, l’évolution biologique, la question de l’athéisme, l’âme et le corps, le cerveau et la pensée, ou encore la mort, l’immortalité de l’âme, le problème du mal.

Notre invité : auteur d’une Initiation à la philosophie de Claude Tresmontant et d’une Anthologie de l’oeuvre publiée, Paul Mirault, philosophe et enseignant, nous conduira à découvrir, le temps d’une soirée, à la fois l’homme et son oeuvre.

Le lien pour ré-écouter la conférence : https://anchor.fm/le-dorothy/episodes/Claude-Tresmontant–lartiste-mtaphysicien-e1gtg6n

Un soir, une oeuvre : le Messie de Haendel

Un soir, une oeuvre : le Messie de Haendel

Une re-découverte du chef d’oeuvre haendelien proposée par Bruno Kerhuel, passionné de musique baroque

Partie 1 du Messie (soirée du 2 février 2022) : Dans sa première partie, le livret nous fait cheminer de l’Ancien au Nouveau Testament, depuis les prophéties de l’annonce de l’incarnation jusqu’au récit de la Nativité. Haendel met le génie de sa musique baroque au service d’un récit où se répondent prophètes, anges, pâtres et brebis… pour chanter la gloire de Dieu. A réécouter ici : https://anchor.fm/le-dorothy/episodes/Un-soir–une-oeuvre–le-Messie-de-Haendel-partie-1-e1f71r6

Partie 2 & 3 du Messie (à venir)

Décoloniser le Christianisme : la théologie de retour d’Afrique.

Décoloniser le Christianisme : la théologie de retour d’Afrique.

Les enjeux de la conférence du 15/03/2022 :

Le problème de l’alliance entre le trône et l’autel est aussi vieux que le christianisme. Et les vagues bruyantes de sécularisation et de séparations entre Eglises et Etats peuvent aujourd’hui nous laisser penser la question réglée. Pourtant, aux XIXème et XXème siècle, l’Afrique fut simultanément colonisée et évangélisée. Et si les relations entre missionnaires et pouvoirs coloniaux ont pu prendre plusieurs formes, ces deux entreprises furent indissociables et le christianisme peine encore à remettre en cause l’entreprise coloniale. Pour quelles raisons ?  Et si la scène coloniale révélait l’alliance encore continuée de l’Église avec le pouvoir d’État ? Lors de cette conférence nous nous demanderons à quoi ressemblerait une théologie politique qui reviendrait de la colonies et de ses égarements. Pour libérer le christianisme de sa compromission avec la violence d’État, et de « l’apostolat de conquête » (pour citer le théologien Karl Rahner), pour envisager un christianisme qui aurait renoncé au pouvoir.

L’invité :

Léonard Katchekpele est togolais. Il est prêtre et docteur en théologie. Après 11 ans dans le diocèse de Metz, actuellement en mission à Spire (Allemagne) comme prêtre en paroisse et juge au tribunal diocésain. Ses ouvrages : « Dieu est assez grand pour se défendre tout seul. L’apologie du témoin » (Lessius, 2018) « Les enjeux politiques de l’Eglise en Afrique. Contribution à une théologie du politique » (Cerf, 2016)

L’enregistrement de la conférence : https://anchor.fm/le-dorothy/episodes/Dcoloniser-le-Christianisme–la-thologie-de-retour-dAfrique-e1freua