Nous avons rencontré Annick Coupé, ancienne porte-parole de l’Union Syndicale Solidaires (2001-2014), secrétaire générale de l’association altermondialiste ATTAC depuis 2016.

Après une soirée sur l’histoire du syndicalisme et une autre sur un exemple de lutte à France Télécom, cette conférence conclusive du cycle Syndicalisme organisé au Dorothy cet automne invite à penser les enjeux du syndicalisme pour aujourd’hui.

Quelles sont ses faiblesses et ses forces ? Doit-il se transformer et comment ? Que peut-on espérer de l’engagement syndical pour les années qui viennent ?

Pour cheminer avec ces questions, nous vous proposons une conversation avec une actrice au cœur du renouveau du syndicalisme français depuis les années 1980 : Annick Coupé. Annick a été successivement membre de la CFDT, dirigeante de la CFDT-PTT, fondatrice et dirigeante de Sud PTT et de l’Union Syndicale Solidaires.

Après près de 30 ans d’existence, l’Union Syndicale Solidaires compte 110 000 adhérent·es, ce qui en fait une des principales unions syndicales en France. Les syndicats Sud et Solidaires cherchent à renouveler le travail syndical par la pratique de l’autogestion, l’alliance avec les autres organisations du mouvement social, l’engagement dans les luttes peu habituelles pour les syndicats : les mouvements féministes, écologistes, les gilets jaunes…

Lien audio vers la conférence enregistrée : https://anchor.fm/le-dorothy/episodes/RENCONTRE-AVEC-ANNICK-COUP-ANCIENNE-PORTE-PAROLE-DE-LUNION-SYNDICALE-SOLIDAIRES–SECRTAIRE-GNRALE-DATTAC–QUEL-SYNDICALISME-POUR-AUJOURDHUI-e1ct9es