Le  cycle « L’attention à l’ère de la révolution numérique » vise à étudier  les conséquences éthiques, politiques et économiques des nouvelles  technologies numériques sur notre attention, à l’échelle collective et  personnelle. Cette soirée sur la question de l’attention à l’ère de la révolution numérique constitue la première des trois soirées.

L’attention est une aptitude d’abord psychique, qui nous permet d’être  attentifs plutôt que distraits. C’est également une capacité sociale :  elle nous rend attentionnés plutôt qu’indifférents. Au sein du système  économique actuel elle semble être une ressource comme une autre, qu’il  s’agit de capter. Si cette « économie de l’attention » n’a pas attendu  les nouvelles technologies numériques pour émerger, elle leur est  désormais intrinsèquement liée. D’abord parce que ces dernières  permettent une constante sollicitation de notre attention, ensuite parce  qu’elles mettent au point de savants dispositifs pour la retenir  durablement. Ainsi, cette nouvelle économie bouleverse profondément  notre état psychique, nos facultés relationnelles et les liens à notre  environnement. Son succès repose sur des choix politiques et structurels  qui affectent donc la société entière. Anne Alombert et Yves Citton  réfléchiront avec nous aux enjeux collectifs de cette captation : quels  sont les piliers de l’« économie de l’attention » et quelles sont ses  conséquences environnementales et politiques ?

Anne Alombert 
Enseignante-chercheuse  en philosophie à l’Université Paris 8, ses recherches portent sur la  philosophie des techniques et les enjeux anthropologiques des  transformations technologiques contemporaines. Elle est membre depuis  2021 du Conseil National du Numérique, une commission consultative  indépendante réfléchissant à la relation des humains au numérique. Dans  ce cadre elle a publié un rapport sur le numérique et l’attention : «  Votre attention s’il-vous-plaît ! Quels leviers face à l’économie de  l’attention ? ». Elle est co-auteure du livre Bifurquer, co-écrit avec  le philosophe Bernard Stiegler et le collectif Internation. Elle a  également co-créé le collectif Organoesis en 2021, qui vise à articuler  la recherche fondamentale avec les problèmes concrets des territoires, à  l’ère numérique.

Yves Citton
L’essayiste  et théoricien de la littérature d’origine genevoise s’intéresse de près  à la structuration de l’économie moderne par la captation de  l’attention. Ce graphomane impénitent publie en 2014 deux ouvrages  marquants : un ouvrage collectif dédié à « l’Economie de l’attention :  nouvel horizon du capitalisme » (la Decouverte) et un essai personnel «  Pour une écologie de l’attention » (Seuil). Il enseigne également à  l’université Paris VIII et y propose notamment un cours sur les Arts de  l’Attention.

Enregistrement audio de la conférence : https://spotifyanchor-web.app.link/e/hP4lYG22evb