Sélectionner une page

Retour sur une année bien remplie !

L’idée du projet Dorothy a germé dans l’esprit de Foucauld et Floriane au cours de l’année 2016 et a été bel et bien lancé au mois de novembre suivant. Bientôt un an que notre équipe de volontaires, appelée affectueusement la Doroteam, est à pied d’œuvre pour construire étape par étape ce projet un peu fou ! Alors, qu’avons-nous fait au cours de cette année ?

Rêver, chercher et dessiner le projet

Tout d’abord il a fallu nous structurer, construire notre équipe, la souder et se répartir de multiples missions. Organisés en pôles – café, atelier, programmation, recherche de fonds, communication… – nous nous sommes attachés à dessiner le Dorothy idéal en s’appuyant sur des recherches et des repérages dans tout Paris : ateliers, cafés associatifs, co-working, tiers-lieux, fab labs… que de découvertes enrichissantes et de dynamisme dans notre capitale !

Forts de ces sources d’inspiration et de longues discussions lors des désormais fameuses réunions du jeudi soir chez les uns et les autres, nous avons défini un modèle prévisionnel d’organisation et de financement. Le matériel, les ressources, le local, les ateliers… autant de paramètres à envisager pour se projeter de manière ambitieuse et réaliste dans ce futur lieu.

Le Dorothy « hors-les-murs » : une communauté à faire grandir

Vous l’avez sans doute compris, un des enjeux majeurs de cette première année a également été de faire vivre un Dorothy sans ses murs définitifs, nous incitant naturellement à construire et faire grandir sans attendre cette communauté dont le Dorothy sera un jour (très) prochain le lieu de rendez-vous ! C’est pourquoi tout au long de l’année, nous avons cherché à multiplier les occasions de rencontre, de partage et de réflexion. Un aperçu des beaux moments déjà vécus ensemble :

  • Une soirée « remue-méninges » en février pour réfléchir avec une quarantaine de participants à la manière de transmettre des savoir-faire manuels au sein du Dorothy.
  • Une soirée festive en avril pour présenter le projet dans son ensemble quatre soirées de réflexion entre mars et octobre, préparées par notre pôle Programmation autour de thématiques variées : le travail, la pauvreté, le lien entre foi chrétienne et politique, la figure de Dorothy Day…
  • Des participations à des événements auxquels nous avons été invités (encore merci aux organisateurs !) : le séminaire sur « le Sens du Travail » en mai aux Bernardins et le Congrès Mission en septembre.
  • L’organisation d’une DiscoSoupe en juin devant l’Eglise Saint-Bernard où nous avons glané des invendus sur les marchés du XVIIIe arrondissement pour les préparer et les déguster (en musique !) avec toutes les personnes motivées ou de passage.

Nous nous sommes également manifestés progressivement auprès des personnes et institutions que le projet pouvait intéresser : associations, projets amis, accompagnateurs, soutiens, presse… des amitiés et contacts qui viennent et viendront nourrir cette communauté déjà belle et bien vivante grâce à la participation et à l’enthousiasme de chacun.

Et demain : un toit pour le Dorothy

Ce fut évidemment le fil rouge de cette année : trouver une maison et un quartier dans lesquels nous installer et nous ancrer pour déployer tout le potentiel du projet. Pour ne rien vous cacher, nous y avons consacré beaucoup d’énergie tout au long de ces derniers mois… et il se pourrait bien que la providence ait mis sur notre chemin un local inattendu qui pourrait bien nous ouvrir très prochainement ses portes ! Evidemment vous en serez les premiers informés et nous espérons de tout coeur pouvoir célébrer cela prochainement en votre compagnie. On s’accroche !